Alineaire

Everyday I’m Working (2014) at Wuhan (China) for exhibition « Under(Play)Ground ». Curator : One Life Remains. Photo by One Life Remains.

Alineaire is a collective of digital artists founded in 2014 who mix games, technology and gestures. We create digital and interactive installations strongly inspired by video games, exhibited on the French and international territory, in libraries, festivals and art galleries.

Alineaire est un collectif d’artistes numériques fondé en 2014 qui mêlent jeu, technologie et gestes. Nous créons des installations numériques et interactives fortement inspirées des jeux vidéo, exposées sur le territoire français et international, en bibliothèque, festival et galerie d’art.

vlcsnap-00050
Canopée official opening with Alineaire at Châtelet-les-Halles, Paris, France, 6 april 2016. Photo by Alineaire.

Philosophy

We create our own games, both conceptually, as well as in software and hardware. Thus, we develop our games using different programming languages, we create our own visuals (images, videos, textures, shaders) and we compose our own music. In order to have a maximum of creative freedom, we also create our own peripherals (woodwork and electronics). Thanks to these means, each member takes ownership of the Alineaire project personally. Whether it is as an object of creation, analysis, curation, as a process of creation or reception, we invest our experiences as a field of experimentation we make think about the artistic scope of the video game.

Nous créons nos propres jeux, tant du point de vue conceptuel, que logiciel et matériel. Ainsi, nous développons nos jeux au moyen de différents langages de programmation, nous créons nos propres visuels (images, vidéos, textures, shaders) et nous composons nos propres musiques. Afin de disposer d’un maximum de liberté créative, nous créons également nos propres périphériques (menuiserie et électronique). Grâce à ces moyens, chaque membre s’approprie le projet Alineaire personnellement. Que ce soit en tant qu’objet de création, d’analyse, de curation, comme processus de création ou de réception, nous investissons nos expériences comme un terrain d’expérimentation nous faisons réfléchir sur la portée artistique du jeu vidéo.

Super (2015) at Studio La Canopée, Chätenay-Malabry, France, Curator : La Trêve Collective. Photo by Alineaire.

Our main objective is to question the narrative and artistic means of video games. For the narrative, we invest our personal experiences in the creation of games in order to produce intimate and authentic works. For the artistic, we engage our sensibility with both a conceptual and political look at the world. The whole is organized around a definition of play as poetic action where doing is as important as seeing or hearing. In fact, we defend that video games can be considered as art, capable of poetry, reflection on the world and sensitivity of their authors.

Notre objectif principal est d’interroger les moyens narratifs et artistiques du jeu vidéo. Pour le narratif, nous investissons nos expériences personnelles dans la création des jeux afin de produire des œuvres intimes et authentiques. Pour l’artistique, nous engageons notre sensibilité avec un regard à la fois conceptuel et politique sur le monde. L’ensemble est organisé sur une définition du jeu comme action poétique où faire est aussi important que voir ou entendre. De fait, nous défendons que le jeu vidéo peut être considéré comme un art, capable de poésie, de réflexion sur le monde et d’une sensibilité de leurs auteurs.

IMG_0248
Fuir la guerre (2015) at Creative Gaming Festival, Hambourg, Germany. Photo by Alineaire.

What is the game in the artistic sense proposed by Alineaire? It is above all an art of inventing play, of play as a way of looking at the world, of play as poetic sensitivity. Thus, the game is defined as a cultural activity that evolves with the times, the encounters, the experiences. It is in this sense that we make games with modern technologies. But the game that interests us always engages a first-person scope, through the action of the body on the world around it. Above all, the game as a way of being in the world is, for us, a game as a way of being through action in the world. To play is to act in the first person, sometimes to experience pleasure (entertainment), sometimes to experience the world differently (empathy), sometimes to ask questions.

Quel est le jeu au sens artistique proposé par Alineaire ? C’est avant tout un art de l’invention du jeu, du jeu comme manière de regarder le monde, du jeu comme sensibilité poétique. Ainsi, le jeu est défini comme activité culturelle qui évolue au gré des époques, des rencontres, des expériences. C’est en ce sens que nous réalisons des jeux avec les technologies modernes. Mais le jeu qui nous intéresse engage toujours une portée en première personne, par l’action du corps sur le monde qui l’entoure. Surtout, le jeu comme manière d’être au monde est, pour nous, un jeu comme manière d’être par l’action dans le monde. Jouer, c’est agir en première personne, parfois pour y éprouver du plaisir (le divertissement), parfois pour éprouver le monde différemment (l’empathie), parfois pour se poser des questions.

coincoin_1610
Duckitty (2015) at Louise Michel library, Paris, France. Photo by Alineaire.

Alineaire’s activity has stopped since 2019. The collective has dissolved, each member starts solo projects. Most of the projects have allowed me to feed my reflection in my thesis defended in 2016, « Artistic sensibility and videogame creation: game critique by the game and ludographic model ».

L’activité d’Alineaire est à l’arrêt depuis 2019. Le collectif s’est dissout, chaque membre entâme des projets solo. La plupart des projets ont permis de nourrir ma réflexion dans ma thèse soutenue en 2016, « Sensibilité artistique et création vidéoludique : critique du jeu par le jeu et modèle ludographique ».

Thank you for this incredible journey (alphabetical) : Jérémie Aronoweiz, Piers Bishop, Morgan Fabby, Jonathan Giroux, Mélanie Machado, Henri Morawski, Guillaume Noisette, Gaëlle Oliveau, Sylvain Raudrant, Jeason Suarez, Noellie Velez, Pascal Viette, and every people I met for the productions.